Review – Live in Cahors (07-16-2014), FRANCE, by Gaëlle (French)

JOnny Lang au Festival de Blues de Cahors - 16.07.2014Eric Burdon versus Jonny Lang

Après une bonne heure de route, me voilà à Cahors, 35°C degré à l’ombre, la chaleur n’a pourtant pas découragé les amateurs de bonne musique qui remplissent peu à peu la place du village blues.

Après les concerts de Mathis Haug et de Ms Nickky & the Memphis Soul Connection sous un soleil cuisant, je me précipite au premier rang de la file d’attente. J’en profite pour faire la promotion de Jonny Lang que mes voisins de file connaissent peu, c’est disons une autre génération qui est venu surtout pour Eric Burdon qui joue en deuxième partie avec The Animals. J’ai le droit à quelques gentilles railleries, Jonny a tout pour lui je n’y peux rien et soit disant passant mes chers voisins seront tout autant excités quand les premières notes d’Eric Burdon résonneront.

Ouverture des portes vers 20h10, je cours au premier rang et je me positionne juste devant le micro, prête à l’accueillir. J’aborde vraiment ce deuxième concert différemment, toujours un petit coup de stress mais que du bon, je réalise que ce n’est définitivement plus du domaine du rêve. Juste avant leur entrée sur scène, j’aperçois Charles Jones sur la gauche et dans un élan spontané, je lui fais un « tchoutchou » avec le bras comme il fait sur je ne sais plus quel titre et là gros sourire, ça y est je suis repérée et j’avoue que ce sentiment de devenir une « habituée » met du baume au cœur.

Un concert qui a défilé à toute vitesse…Jonny Lang à Cahors - 2

La setlist me semble légèrement différente de Jarnac, il y a les incontournables tels que Blew up the house en ouverture, Turn Around, A quitter never wins, Red Light. Lie to me manque toujours à l’appel, bien dommage. Je suis bouleversée par un titre que je découvre, il m’a vraiment mis les larmes aux yeux avec On that great day. Quel artiste incroyable, il est grand autant dans la performance vocale que dans l’émotion. Une heure trente de concert qui a défilé à toute vitesse et c’est déjà fini après deux rappels.

A la fin du concert, je m’en vais directement à l’entrée de l’accès VIP. Une longue attente, des rencontres avec d’autres conquis. Quelques mots échangés avec Charles Jones, un « you’re amazing, thank you so much » et lui « thanks baby’ we really enjoy the show tonight ». Ce musicien est vraiment excellent, un sourire communicatif, une énergie d’enfer. Il nous a dit que Jonny allait venir, mais en vain. Je ferai mieux la prochaine fois.

Je n’ai que peu profité du concert suivant, plongée dans ma bulle. Le contrecoup est un peu dur, se dire que c’est la dernière date pour cette tournée, quand sera la prochaine ? Au moins je n’attendrai pas 18 ans cette fois mais je suis définitivement conquise par cet artiste et le passage de la réalité au rêve me laisse à croire que le chemin à ses côtés sera encore long !

Gaëlle B.

> Voir les photos prises par Gaelle.

> Voir les photos prises par Alain Hiot (photographe pro).
Attention, ces clichés sont magiques. On vous préfère vous prévenir, au cas où vous soyez sujet à des palpitations…

————————–

NDLR : Gaëlle a plusieurs casquettes dans la vie. Elle est notamment responsable de Bulle de Zic, un webzine musical à découvrir ici : http://bulledezic.fr/

2 thoughts on “Review – Live in Cahors (07-16-2014), FRANCE, by Gaëlle (French)

  1. Et oui, on est tous un peu triste maintenant et on espère ne pas avoir à attendre de nouveau 18 ans ! Moi aussi le passage du rêve à la réalité m’a remplie de joie, vivement la prochaine fois !
    (PS : j’adore le tchoutchou de Charles Jones aussi, c’est sur “Don’t stop” si je ne me trompe pas ^^)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current day month ye@r *